Des interviews de designers, de mannequins, d’organisateurs de Fashion Week, de personnalités qui ont toutes un point commun, elles contribuent activement au rayonnement de la créativité africaine à travers le monde. Le podcast est disponible sur toutes les plateformes d’écoute Spotify, Google Podcast… 

N’hésitez pas à liker, commenter et partager le podcast le Africa Fashion Tour.

Apple 

Deezer

Google

Spotify

Aujourd’hui, nous allons au Maroc et plus précisément à Casablanca à la rencontre de Julie Defudes la fondatrice de la plateforme Dar Islie dédiée à la valorisation de l’artisanat Styliste de formation, elle a travaillé chez Galiano et pour des marques de Fast Fashion. Elle connaît parfaitement le fonctionnement de l’industrie de la mode du Luxe au mass market. Passionnée de savoir faire et en recherche de sens, elle a décidé de s’extraire de l’industrialisation de la mode pour travailler en collaboration étroite avec des artisans et mettre de la lumière sur des techniques méconnus Elle nous raconte son parcours et les différentes actions qu’elle a mené pour développer son entreprise sociale et solidaire.

Nous allons à la rencontre d’Adriana Talansi une designer dont l’atelier est basé au Congo. Elle propose des collections de prêt à porter et des collections haut de gamme et des robes de mariées. Sa collection de sublimes robes de mariées made in Africa a été présentée en 2019 lors de la Dakar Fashion Week. Le business des cérémonies et des mariages est énorme pour les designers sur le continent qui sont parfois mobilisés pendant plusieurs semaines de façon exclusives pour réaliser les tenues de la mariée, de la famille et des demoiselles d’honneur. Adriana nous raconte son parcours depuis son apprentissage de la couture à son premier contrat. Elle nous parle aussi des valeurs qui l’anime au quotidien dans la gestion de son business.

Nous vous invitons à découvrir ce nouvel épisode dédié au parcours de Thomas Bodin Huillier , le fondateur de African Textil, une entreprise spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de tissus Made in Africa. Thomas est investi dans la valorisation des savoir faire du continent et il travaille en collaboration une famille d’artisans basés au Mali pour préserver les techniques de fabrication du Bogolan. Il a voyagé dans différents pays d’Afrique et rencontrés des artisans pour être en mesure de proposer différents tissages et matériaux originaux   Portait d’un entrepreneur sourceur de tissus rares, acteur indispensable de la promotion de la créativité africaine.

  Nous vous invitons à découvrir ce nouvel épisode dédié au parcours de Diaka Camara , une journaliste et productrice de contenus audiovisuels. Elle collabore notamment avec Canal + et Africa 24 . Elle a crée le concept Le Mannequin, la première télé-réalité guinéenne inspirée de American Next Top Model.

Nous vous invitons à découvrir ce nouvel épisode dédié au parcours d’Akim , un entrepreneur ambitieux. à l’origine de la création de différentes initiatives de promotion de la créativité au Mali Carrefour de la Mode, Les Journées de la Création et plus récemment Mali Mode Academie. Akim est titulaire d’un BTS en génie civil et rien ne le prédestinait à faire carrière dans la mode. Aujourd’hui, il a réuni autour de lui des partenaires de confiance et des amis pour soutenir ses projets. Il a pour ambition de valoriser les savoir-faire des designers basés au Mali. Avec ses 10K abonnés sur Instagram et son look de dandy, beaucoup sont loin d’imaginer qu’il gère et produit toute l’organisation d’événements récurrents au Mali

Nous vous invitons à découvrir ce nouvel épisode dédié au parcours d’Alice Zenka, une entrepreneure créative nomade. Elle a créé le concept store IWIT situé en plein coeur de Montmartre il y a un peu plus d’un an. Son ambition est de promouvoir les savoirs du monde entier et l’artisanat. Elle collabore avec différents créateurs pour renouveler régulièrement les collections proposées. A l’heure de second confinement, nous vous invitons à découvrir cet épisode enregistré, il y a  quelques mois alors que nous sortions tout juste de notre premier lockdown. Pleine d’espoir, Alice nous a raconté toutes les initiatives mises en oeuvre pour animer les rues piétonnes du Montmartre L’ouverture de ce concept store s’inscrit dans la stratégie de développement de la marque Tissame. Tous les ans elle passe plusieurs mois au Sénégal pour développer des collections Made in Africa. Elle va nous raconter son processus créatif avec les artisans locaux. 

Nous vous invitons à découvrir ce nouvel épisode de Podcast dédié au parcours d’Oronce Hounkopou, un photographe basé au Bénin qui voyage à travers les capitales de la mode en Afrique pour réaliser des campagnes publicitaires.
Autodidacte, il a développé son activité avant de décider de se former à l’Institut de Métiers de l’Audiovisuel du Bénin.
Il travaille en collaboration avec Élie Kuame et NKWO pour définir des identités de marques uniques, durables et reconnaissables.
ll nous explique comment photos et vidéos sont devenus des outils indispensables de storytelling de marque. Il évoque sa volonté de contribuer à la valorisation du Made in Africa à travers ses créations visuelles.

 Pour ce cinquième épisode, nous allons retrouver Nasita Fofana, la fondatrice de Sitaindigo, une marque de prêt à porter femme qui puisse son essence en Guinée Conakry. Nasita a fait sciences politiques. Elle a quitté la France juste après ses études pour s’installer à Conakry. Elle a travaillé pour un cabinet de conseil au service du gouvernement guinéen. Elle a toujours eu le désir de créer sa propre entreprise.
Une entreprise à impact. Elle veut être utile.Elle a décidé de contribuer à la valorisation des savoir-faire des tisserands de la Guinée. Elle a choisi de créer une marque de mode et de privilégier l’utilisation du Lepi le tissage traditionnel de la Guinée pour développer ses collections. Son parcours est d’autant plus impressionnant que cette jeune femme a tout juste 25 ans.

 Pour ce quatrième épisode, nous allons retrouver Yoann Aboulkassimi, le cofondateur du Petit Dakarois, une marque de mode made in Sénégal. Cette marque est un véritable cas d’école avec 1 produit iconique performant, 2 campagnes de financement participatif réussies, 1 équipe soudée avec des profils complémentaires de financiers et de marketeurs, 1 storytelling authentique et percutant. Pendant cet interview, Yoann nous raconte comment il a pris l’habitude de se faire faire des vêtements sur mesure en vivant au Sénégal et comment cette habitude est devenue un projet de marque.

Pour ce troisième épisode, nous allons retrouver Yvette Tai – Coquillay à Rabat au Maroc. Elle est la fondatrice du Salon Labo Ethnik, le premier salon de la mode africaine à Paris. Elle va nous raconter la génèse du projet de salon et sa nouvelle aventure entreprenariale, le Labo Ethnik Store, un site de e-commerce qui propose une sélection de marques de mode africaine.

Pour ce second épisode, nous allons retrouver Lancine Koulibaly et Dieuveil Ngoubou, les Entrepreneurs du Futur à l’origine de la création de la marque Umoja. En moins de deux ans, ils sont parvenus à créer une marque de chaussures engagée qui mêle les savoir faire du Portugal et de différents pays d’Afrique. Leur parcours est inspirant parce qu’ils ont réussi à convaincre plusieurs partenaires de les suivre dans leur initiative de promotion de l’artisanat du continent aux 54 pays. 

Pour le premier épisode, nous allons retrouver Adama Paris l’organisatrice de la Dakar Fashion Week qui tiendra sa 18e édition au mois de juin 2020. Un premier épisode passionnant avec un joli partage de perspectives sur la notion de créativité africaine.